Rechercher
  • Stop Gavage Suisse

Les pays producteurs et importateurs de foie gras : the Good, the Bad and the Ugly



Les pays producteurs - the ugly ones


Selon les estimations des différents pays producteurs, la production mondiale de foie gras était estimée à 26'600 tonnes de foie gras cru en 2013. Avec environ 25'300 tonnes, la production européenne reste très majoritaire sur le plan international (97%). Le nombre d’animaux concernés est d’environ 80 millions par an.


Les principaux pays producteurs


La France


La France est le premier pays producteur mondial, avec 75% de la production mondiale soit autour de 19'000 tonnes par an. Il y a eu une forte baisse en 2016 et 2017 due à la grippe aviaire (l’influenza aviaire H5N1 en 2016 et H5N8 en 2017), mais les chiffres de 2018 ont marqué une forte augmentation de la production qui a retrouvé son niveau de 2015 dès l’année 2019.


La filière annonce un chiffre d’affaire annuel supérieur à 2 milliards d’euros. Elle est dominée par trois grands groupes: Maïsadour (marques Comtesse du Barry, Excel et Delpeyrat), Lur Berri (marque Labeyrie) Euralis (marques Rougié et Montfort) qui représentent 70% du foie gras français.

Les zones de production en France sont tout d’abord le Sud-Ouest, avec 75% de la production française, où il existe une certification IGP (Indication Géographique Protégée) foie gras du Sud-Ouest, mais aussi tout l’Ouest français (Aquitaine, Charentes maritimes, Bretagne). On trouve aussi des producteurs dans les autres régions, y compris tout près de la Suisse, dans l'Ain et la Haute-Savoie.


En terme d’emplois, la filière donnerait du travail à des centaines de milliers de personnes, directement et indirectement. Mais dans l’ensemble, ce sont des métiers très peu qualifiés. Bien que la filière communique régulièrement sur le fait que les éleveurs sont des personnes très bien formées, les témoignages montrent souvent au contraire que la plupart des éleveurs ont appris sur le tas.


La production française


La Hongrie


La Hongrie produit 9% du foie gras mondial avec en moyenne 2'500 tonnes et se place ainsi au deuxième ou troisième rang mondial, selon les années, en concurrence avec la Bulgarie. Elle a profité de la grippe aviaire en France en 2016, mais a été touchée en 2017. Elle est spécialisée dans la production du foie gras d’oie, avec environ 2'000 tonnes par année, ce qui représente les trois-quarts de la production mondiale de foie gras d’oie.


Les producteurs utilisent les oies aussi pour leurs plumes : les animaux sont alors plumés à vif plusieurs fois avant d’être gavés puis abattus. Le niveau de salaire plus bas qu’en France permet de compenser le surcoût de la production de foie gras d’oie par rapport au foie gras de canard français.


La Bulgarie


La Bulgarie produit elle aussi 9% du foie gras mondial avec en moyenne 2'500 tonnes par an. Elle se maintient à la deuxième ou troisième place des producteurs de foie gras, selon les années, au coude-à-coude avec la Hongrie. Tout comme la Hongrie, la Bulgarie a profité de la grippe aviaire qui sévissait en France en 2016, mais elle a aussi été touchée en 2017.


L’Espagne


L’Espagne produit 2% du foie gras mondial, avec en moyenne 500 tonnes par an.


Les États-Unis, le Canada et le Mexique


La production américaine représente environ 2% de la production mondiale.


La Chine


La Chine débute dans la production de foie gras. Les premières fermes d’engraissement ont vu le jour en 2007, grâce à Euralis. Aujourd’hui, la Chine augmente sa capacité de production indépendamment du groupe français. Elle a produit 250 tonnes en 2015 soit environ 1% du foie gras mondial. Elle compte atteindre le million de canards en 2020, c’est-à-dire environ 600 tonnes.


La Belgique


La Belgique produit moins de 1% du foie gras mondial (25 tonnes). Mais la Flandre a pris récemment la résolution de cesser complètement la production de foie gras d’ici 2023.


Les pays consommateurs - the bad ones


Les principaux clients de l’Europe sont le Japon, la Suisse, Israël et Hong-Kong, ces pays représentant 73% des exportations de l’UE.


La France


La France est le premier pays consommateur, avec la consommation de 75% de la production mondiale. Comme elle produit aussi 75% du foie gras mondial et qu'elle exporte une partie, elle doit donc importer du foie gras, notamment de Hongrie et de Bulgarie.


La consommation de ce produit est culturelle pour les français. 80% des français mangent occasionnellement du foie gras, mais peu fréquemment: en moyenne 2 fois par an, avec 687 g par personne et par an au total. Malgré tout, cette consommation est en léger recul ces dernières années.


Le Japon


Le Japon était le premier client pour la filière française, avec 18% des exportations françaises. Avec les épisodes de grippe aviaire de 2016 et 2017, les exportations vers l’Asie ont été stoppées, mais elles ont repris en 2019.


La Suisse


Pour la France, la Suisse était le deuxième client le plus important après le Japon en 2015, avant les épisodes de grippe aviaire. Elle est passée au premier rang depuis 2016 avec plus de 250 tonnes de foie gras importées. Le volume consommé en Suisse représente environ 13% des exportations françaises. Depuis 2000, les exportations françaises de foie gras cru ont augmenté de plus de 100% vers la Suisse.



Les importations en Suisse (douanes)


Le Royaume-Uni


Le Royaume-Uni est un très gros importateur de foie gras, avec environ 200 tonnes par an. Par contre la production y est interdite.


Hong-Kong


L’ancienne colonie britannique est aussi un grand consommateur de foie gras, avec près de 55 tonnes en 2019.


Les nouveaux pays consommateurs


La Chine consomme en grande partie de ce qu’elle produit. Les Émirats arabes unis ont importé 220 tonnes en 2019.


En 2019 toujours, la Thaïlande a importé 92 tonnes, Singapour 59 tonnes, les Philippines 49 tonnes, le Vietnam 44 tonnes et la Corée du Sud 17 tonnes. Depuis la fin de la grippe aviaire en 2017, on voit que la France a beaucoup développé le marché Sud-Est asiatique.





Les pays interdisant le gavage - the good ones


La production de foie gras est déjà interdite dans de nombreux pays, états et mégapoles :



Allemagne

Angleterre

Argentine

Autriche

Buenos Aires

Danemark

État de Californie, USA

Finlande

Hollande

Inde

Irlande

Israël

Italie

Luxembourg

Norvège

Pologne

République Tchèque

Suède

Suisse

Turquie

Ville de New York, USA




Les pays interdisant le gavage


En Europe


La directive 98/58/CE : protection animale


Cette directive européenne sur la protection animale comporte un passage concernant l’alimentation des animaux :


[...] Aucun animal n’est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu’il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles et sa nourriture ou sa ration de liquide ne doit contenir aucune substance susceptible de lui causer des souffrances ou des dommages inutiles. [...]


Ce passage a eu de grandes répercussions sur la production de foie gras à cause de la pratique du gavage.





Sigles de l’Union Européenne, de l’EFSA et du Conseil de l’Europe


Les Recommandations du Conseil de l’Europe du 22 juin 1999


Afin de considérer de plus près la production de foie gras au regard de la directive européenne, le Conseil de l’Europe a mandaté en 1998 l’EFSA pour avoir un rapport concernant le bien-être des oiseaux dans la production de foie gras.


En réponse aux constatations et conclusions du rapport de l’EFSA, le Comité permanent du Conseil de l’Europe a fait plusieurs recommandations importantes en 1999.


Ces recommandations concernent le gavage et le logement des canards et des oies utilisés pour la production de foie gras. Elles stipulent que certains aspects de la production de foie gras ne sont pas conformes aux exigences de la directive 98/58/CE.


Ainsi, de nombreux pays membres du Conseil de l’Europe ont interdit le gavage pour se mettre en conformité avec cette directive. Certains pays, comme la Suisse, l’avaient déjà interdit, mais d’autres, comme la Pologne, ont cessé la production de foie gras à ce moment-là.


En dehors de l’Europe


La Californie


Le 1er juillet 2012, l’état de Californie a adopté une loi interdisant le commerce de foie gras sur son territoire, car le gavage est considéré comme de la torture. Après de nombreux rebondissements judiciaires, elle a pu être mise en application le 7 janvier 2019.




Le foie gras est interdit en Californie


New York


En novembre 2019, le conseil municipal de la ville de New York adopte un texte interdisant la commercialisation de foie gras à partir de 2022, pour des raisons de torture animale. Il sera formellement interdit à tout établissement de vendre, servir ou même stocker du foie gras.





Le foie gras est interdit à New-York dès 2022


Israël


En 2003, Israël promulgua une loi interdisant la production de foie gras à partir de 2005. À la différence des autres pays où la prohibition a eu lieu au niveau législatif, les activistes de défense des animaux ont obtenu que la Cour Suprême d'Israël décrète que le gavage était contraire aux lois anti-cruauté envers les animaux. En 2003, l’industrie productrice de foie gras israélien était la quatrième plus importante du monde.


São Paulo


Le 26 juin 2015, le maire de São Paulo, la mégapole du Brésil, a promulgué une loi interdisant la production et la vente de foie gras dans toute la ville, pour cause de cruauté.


L’Inde


L’inde a interdit les importations de foie gras le 3 juillet 2014, suite à une campagne de l’association Animal Equality. Le foie gras y est désormais un produit prohibé.





Le foie gras est interdit en Inde suite à la campagne de Animal Equality


Et en suisse ?


En Suisse, la production de foie gras est interdite depuis 1978, mais la Suisse reste un gros importateur. Enfin, le 2 mars 2020, une motion a été déposée par Martin Haab au Conseil national, sous l’impulsion de Alliance Animale Suisse. Si cette motion est approuvée, le Conseil fédéral sera obligé de légiférer pour interdire l’importation du foie gras en Suisse et ainsi mettre fin au foie gras en Suisse.




Alliance Animale Suisse et Martin Haab, Conseiller national


Nous attendons impatiemment le résultat de cette motion et, qui sait, la Suisse pourrait bien devenir le prochain pays sans foie gras ?


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
logo_neg_NEW.png