Informer et agir sur le terrain ​

 

STANDS D’INFORMATION

L’association tient régulièrement des stands d’information sur le foie gras, notamment en automne et jusqu’à Noël car c’est la période de l’année la plus importante pour l’industrie du foie gras. Nous montrons des images d’élevage et d’abattage des canards de la filière foie gras. Ce sont des images prises par L214/Stop Gavage dans les élevages français. Lors des stands, nous présentons des tracts qui décrivent très bien les différentes étapes de l’élevage des canards pour la production de foie gras pour aider les personnes qui les prennent à convaincre leur entourage de cesser de consommer du foie gras.

Nous cherchons aussi à rappeler que le gavage est interdit en Suisse. Nous nous sommes rendus compte que beaucoup de gens l’ignorent, surtout les plus jeunes. Il nous paraît indispensable que cela soit connu du plus grand nombre. Si le gavage est interdit en Suisse, ce n’est pas pour rien : c’est qu’il s’agit de maltraitance ! Et bien sûr, les stands sont l’occasion de faire déguster des alternatives au foie gras, principalement le Faux Gras de Gaïa, qui obtient un succès grandissant.

Informer le public est une chose primordiale pour nous. Quoi de mieux que d’aller à sa rencontre dans la rue ou sur les marchés ? Pour savoir où et quand, suivez-nous sur les réseaux sociaux.

 

Découvrir l’enquête et signer la pétition L214​

MANIFESTATIONS

Chaque année, autour du 25 novembre, à l’occasion de la journée mondiale contre le foie gras, une manifestation a lieu devant la Migros Métropole à Lausanne. Cette manifestation, organisée ces dernières années par l’association PEA – Pour l’Égalité Animale, est quasiment devenue une tradition pour les associations animalistes qui luttent contre le foie gras. Pour l’association Stop Gavage Suisse, c’est un rendez-vous incontournable et nous espérons vous y retrouver nombreux·ses cette année encore.

Pourquoi devant la Migros ? La Migros est le plus gros revendeur de foie gras en Suisse. Il faut noter que la Coop a cessé d’en vendre depuis 2001, notamment pour des raisons éthiques.

SONDAGES

En décembre 2018, l’institut Demoscope a réalisé un sondage auprès d’un échantillon représentatif de la population suisse, pour le compte de notre association et de l’association Quatre Pattes. Le sondage a révélé des résultats attendus, comme le fait que ce sont principalement les Romand·e·s qui consomment du foie gras, mais aussi des situations plus surprenantes, comme par exemple le peu d’intérêt pour les alternatives végétales au foie gras.

Nous prévoyons de faire d’autres sondages pour juger de l’évolution du comportement des Suisses vis-à-vis du foie gras.

RÉSEAUX SOCIAUX ET INTERNET

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont les meilleurs outils pour diffuser largement et à moindre coût les idées et réflexions sur la question du foie gras. C’est pourquoi Stop Gavage Suisse est présente sur Facebook, Instagram, Twitter et YouTube. N’hésitez pas à nous suivre !

CAMPAGNES DE PUBLICITÉ

L’information est la meilleure arme dont nous disposons pour faire évoluer la situation auprès du public, c’est pourquoi nous organisons des campagnes de publicité afin de toucher un maximum de personnes. Cependant, les campagnes de publicités ont un coût assez élevé, que ce soit des campagnes d’affichage ou dans les journaux, c’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien pour pouvoir en réaliser davantage.

 

PUBLICITÉ DANS LE 20 MINUTES

Pendant l’automne 2017, nous avons lancé un crowdfunding pour financer une publicité contre le foie gras dans le 20 minutes, journal gratuit qui est lu par plus de 500’000 personnes en Romandie. Grâce à la générosité de nombreux donateurs et donatrices, ainsi que des associations L214 et LSCV,  le crowdfunding a permis la publication de la publicité le 23 novembre 2017. Cette publicité a permis d’informer un grand nombre de personnes que le gavage est interdit en Suisse. Nous espérons qu’elle aura pu convaincre certains à bannir ce produit de leur assiette.

 

CAMPAGNE D’AFFICHAGE QUATRE PATTES AVEC NOTRE LOGO

De fin novembre à fin décembre 2019, l’association Quatre Pattes a réalisé une campagne d’affichage contre le foie gras en Suisse. Comme nous avons soutenu cette campagne, notre logo était présent sur l’affiche.

LES DOSSIERS

Pour se donner toutes les chances de réussir notre mission, il est indispensable de bien connaître la filière foie gras. Il s’agit avant tout d’une filière agricole, dont la production se fait pour plus de 97% en Europe, dont les trois quarts en France. Comme toutes les filières agricoles, elle est menée par la logique de profit. Le foie gras est un produit dit de luxe, même si la plupart des acheteurs ne sont pas fortunés… Ainsi, notamment à cause de cette image de luxe, les dégâts d’images peuvent avoir un impact très fort sur les ventes, comme en témoigne la baisse de la consommation en France suite aux campagnes de L214.

 

L’association Stop Gavage Suisse connaît donc parfaitement la filière et suit avec intérêt les actualités la concernant, que ce soit l’évolution du marché et de la législation, ou les campagnes anti-foie gras des associations animalistes en Suisse ou ailleurs.

 

Nos articles proposent, sous forme de blog, les résultats de nos recherches et analyses en lien avec la filière foie gras. On y trouvera des sujets aussi variés que la production de foie gras, la motion Haab, l’analyse du sondage sur le foie gras en Suisse, comment faire un sauvetage de canards, les recettes de faux gras, les pays producteurs, le contexte législatif en Suisse au sujet du gavage, etc.

 
 

Informer et agir en politique​

 

FAIRE CHANGER LA LOI POUR SORTIR DE L’HYPOCRISIE

L’association Stop Gavage Suisse veut agir au niveau de la législation car nous sommes persuadés que les avancées concrètes pour les animaux ne seront possibles que s’il existe une base légale sur laquelle s’appuyer. Les études en psychologie sociale montrent qu’on ne peut pas compter sur la seule bonne volonté des consommateurs. Notre seule possibilité réside donc dans l’interdiction pure et simple de ce produit.

 

Pour faire évoluer la loi, nous explorons toutes les possibilités offertes par la structure politique suisse. Il existe deux voies pour faire adopter une loi en Suisse :

  • l’initiative populaire : elle permet au peuple de proposer un changement de la Constitution. Cette approche a un coût assez élevé, car il faut renvoyer les feuilles d’initiative aux différentes administrations communales, puis en cas de validation des 100’000 signatures, financer une campagne de communication pour le vote. Nous ne pourrons utiliser cette possibilité que si nous pouvons assurer le financement de la campagne.

  • le dépôt d’un objet parlementaire, typiquement une motion ou une initiative parlementaire. Pour cela, il faut convaincre des parlementaires, c’est le lobbying.

 

C’est pourquoi nous cherchons à tisser des lien avec des parlementaires et que nous sommes partie prenante de divers collectifs d’associations en lien avec la politique : la Coalition animaliste, animaux-parlement.ch, etc. À ce jour, nous avons le soutien de Léonore Porchet (Verts/VD), récemment élue au Conseil national et qui était présente fin 2019 à notre manifestation à Lausanne.

Très récemment, sous l’impulsion de l’Alliance Animale Suisse, le Conseiller national Martin Haab (UDC/ZH) a déposé une motion demandant l’interdiction de l’importation de foie gras, lors de la session parlementaire de printemps 2020. Nous allons maintenant tout faire pour soutenir cette motion auprès des autres parlementaires.

 

Sauvetage de canards

PARCE QUE CHAQUE VIE COMPTE

Ils sont des millions à naître chaque année, dans des couvoirs industriels. Ils ne connaîtront jamais leur mère ni le plein air. Selon leur sexe, ils vivront une vie extrêmement brève : quelques heures pour les femelles ou un peu plus longue – trois mois – pour les mâles. Les premières seront broyées vivantes, car pas suffisamment rentables pour mériter de vivre, au regard de la filière. Les seconds connaîtront les affres du gavage et de l’abattoir. Nous essayons d’en sauver quelques-uns, sachant que finalement la meilleure chance pour l’ensemble des 80 millions de canards reste l’action politique.

LIBÉRATION DE CANETONS

Parce que chaque vie compte, si la possibilité se présente, il nous paraît important de libérer les canards du triste destin qui les attend. L’association mène des négociations avec des couvoirs industriels et des éleveurs pour libérer des canetons et les placer dans des lieux d’accueil appropriés où ils pourront vivre librement et dignement.

UNE MARE AUX CANARDS POUR LES ACCUEILLIR

Pour pouvoir sauver des canards, il faut trouver ou créer des lieux d’accueil qui correspondent à leurs besoins. Comme ce sont des animaux aquatiques, il est indispensable de leur donner accès à un plan d’eau.

 

Notre premier projet a été l’adoption de deux canetons de moins d’un jour : Jay et Joy. Ils ont été placés chez une personne disposant d’un plan d’eau suffisamment grand et d’un amour fou pour les animaux. Contrairement à ce qu’il se passe habituellement, ce sont deux petits mâles qui étaient destinés au broyage, car considérés comme non-conformes par la filière foie gras. Nous avons eu le bonheur de suivre leur développement. Malheureusement, Jay nous a quittés prématurément. Les causes de son décès sont mal connues, mais tout laisse à penser qu’il a été attaqué par une buse. Il avait 10 semaines. Quant à Joy, il s’est fait des nouveaux amis sur l’étang : des canards et d’autres oiseaux aquatiques.

 

Notre deuxième projet fut l’adoption de six canettes sorties du couvoir à leur naissance. Elles étaient destinées à être vendues comme canettes à rôtir. Là encore, nous avons trouvé un lieu d’accueil disposant d’un étang. Un drame a malheureusement eu lieu : une des canettes s’est fait attrapée par un renard. Les cinq autres se portent bien et sont devenues de belles et grandes cannes blanches.

 

Pour plus de détails sur ces sauvetages, lire l’article.

 

Nous n’allons pas nous arrêter là, mais il est nécessaire de trouver des lieux d’accueil disposant d’un plan d’eau suffisamment grand, ce qui limite grandement les possibilités. N’hésitez pas à nous dire si vous connaissez de tels lieux d’accueil susceptibles d’accueillir davantage de protégés.

PARRAINAGE

Nous proposons de parrainer nos petits protégés qui ont eu la chance d’échapper à la filière foie gras. Si le cœur vous en dit, rendez-vous sur notre page de parrainage.