top of page
Rechercher
  • Stop Gavage Suisse

Lettre ouverte à Alain Berset

Êtes-vous le Président du “foie gras” ou de la “bonne foi” ?

Le 16 décembre 2022, sur le plateau de l'émission Forum de la RTS, Le Conseiller fédéral Alain Berset, qui deviendra président de la Confédération pour l'année 2023, affirmait qu'il consommera du foie gras pour les fêtes. Faire cette déclaration à une heure de grande écoute n'est pas anodin. Les associations Stop Gavage Suisse, ANIMAE, LSCV, COA, MART et PEA ont donc réagi par l'envoi d'une lettre ouverte à Monsieur Berset.





Monsieur le Président de la Confédération,

Cher Monsieur,


Votre déclaration sur le plateau de l’émission Forum de la RTS, le 16 décembre dernier, n’a pas manqué de nous interpeller. Elle n’a rien d’anodin et ne peut, de ce fait, sombrer dans l’indifférence. Vous étiez alors interviewé, en tant que chef de la nation, sur un ton léger, pour exprimer vos préférences de fin d’année. Nous souhaitons vous rappeler la teneur de l’échange auquel nous nous référons et les mots que vous avez alors prononcés.


À la question du journaliste de la RTS

- “Alain Berset est-il un président “foie gras” ou un président “faux gras” pour ses repas de fête?”,

vous avez répondu

- “Foie gras. Et j’assume”.


En tant que chef de gouvernement, vous avez donc clairement fait votre choix, vous n’avez même pas hésité. Qui plus est, vous avez affirmé assumer ce dernier.

Mais qu’assumez-vous en réalité ? Sur ce dernier point, nous nous sommes beaucoup interrogés. Il nous semble également important que les citoyennes et les citoyens de ce pays comprennent bien ce sur quoi vous vous êtes exprimé, de manière aussi décomplexée. Ainsi,

  • Assumez-vous de cautionner la pratique extrêmement cruelle du gavage perpétrée chaque année sur des dizaines de millions de canards et d’oies ? Pratique dont vous n’ignorez pas qu’elle vient d’être fermement bannie pour ces raisons évidentes par le roi Charles d’Angleterre lui-même ?

  • Assumez-vous de faire le choix de la maltraitance animale, tout en sachant que la production de foie gras est interdite en Suisse depuis plus de 40 ans parce qu’elle est considérée comme inacceptable d’un point de vue éthique ? Doit-on comprendre que vous n’avez que faire de l’éthique ? Ou que les lois qui défendent un tant soi peu les intérêts des animaux de ce pays n’ont aucune valeur à vos yeux ?

  • Assumez-vous avoir préféré ne pas privilégier le choix des alternatives végétales au foie gras qui fleurissent partout dans notre pays et ailleurs ? Et de ne pas soutenir les artisans qui redoublent d’efforts pour les produire afin de mettre un terme à tant de cruauté injustifiée ?

  • Assumez-vous de faire fi du choix privilégié par 70% des Suisses que vous représentez, qui ne consomment pas de foie gras, ce que vous n’ignorez pas ? Comment doivent-ils interpréter votre posture ?

  • Assumez-vous que les paysans suisses subissent une concurrence déloyale intolérable sur la question du foie gras, car ils ont l’interdiction d’en produire pour les raisons déjà citées ? Votre déclaration leur confirme que les intérêts de certains acteurs de la grande distribution, notamment la Migros - ainsi que votre propre plaisir - comptent davantage à vos yeux que les leurs. Est-ce bien le message que vous voulez faire passer ?

  • Assumez-vous, en tant que Conseiller fédéral en charge de la santé, de soutenir une forme d’élevage qui contribue à l’émergence d’épizooties et de zoonoses telles que la grippe aviaire qui a déjà sévi par le passé et qui frappe violemment l’Europe actuellement ?

  • Assumez-vous que votre déclaration ne manquera pas de conforter certaines personnes dans leur choix de consommer du foie gras, voire en inciter d’autres à le faire alors qu’elles hésitaient ou n’en avaient pas l’intention ?

Quel intérêt avez-vous donc à assumer un tel choix ?


Cet été, le Conseil National a voté à une large majorité la motion Haab “interdire l’importation du foie gras”. Le texte attend d’être voté au Conseil des États. À travers votre prise de position publique, cherchez-vous à orienter le vote à venir en réaffirmant la position hostile du Conseil fédéral sur cette question qui fait pourtant de plus en plus l’unanimité ?


Lors du dépôt de la motion Haab, le lobby européen du foie gras s’était permis d’écrire à tous les parlementaires pour leur expliquer que Monsieur Haab n’avait rien compris à la question du foie gras. Vous aurait-il également approché ?


Nous vous remercions de considérer nos interrogations et vous invitons à formuler une réponse publique qui intéressera certainement l’ensemble des citoyennes et des citoyens de notre pays.


Veuillez recevoir, Monsieur le Président de la Confédération, cher Monsieur, nos salutations distinguées.



86 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page