LA PRODUCTION DE FOIE GRAS

Pour comprendre pourquoi la production de foie gras est si controversée, il faut connaître la façon dont celui-ci est produit.

Voici ce que vivent les oiseaux de leur naissance jusqu'à l'abattoir.

Attention, certaines images des vidéos ci-dessous sont très dures, elles montrent souvent des animaux en grande souffrance.

La conception

Insémination artificielle.

La naissance

Couvoir industriel.

Le sexage

Dès les premiers instants de leur vie, les canetons sont triés selon leur sexe.
Les femelles seront éliminées immédiatement, le plus souvent par broyage, car elle ne sont pas rentable pour la filière. Leur foie serait plus petit et plus veineux.
Les mâles seront conservés pour l'engraissement.

L'épointage du bec

Afin d'éviter les comportements agressifs dus au confinement, le bout du bec des canards est brûlé. C'est évidemment très douloureux.

La phase de prégavage

Après ces premiers jours de vie, les canards sont placés dans des élevages où ils resteront un peu moins de trois mois. Au bout de trois mois, ils auront atteint leur taille adulte et partiront pour le gavage. Afin de préparer leur foie à cette prochaine phase, ils subissent des alternances de jeune et de nourriture abondante pour les inciter à se "goinfrer", ce qu'on appelle le pré-gavage.

Le gavage : les cages

Au bout de trois mois, ils sont emmenés dans des hangars de gavage, qui contiennent souvent plusieurs milliers d'oiseaux.
Ils sont placés à cinq ou six dans des cages grillagées dont la partie supérieure peut s'abaisser et les plaquer sur le sol de la cage, ne laissant dépasser que la tête à travers les barreaux. Ce sont les cages collectives, qui ont été introduites et généralisées ces dernières années. Jusqu'alors, les canards étaient placés dans des cages individuelles.

Le gavage : purée de maïs et stéatose hépatique

Les canards sont gavés deux fois par jour avec une purée de maïs, très énergétique. A chaque gavage, une dose d'environ 300 à 400 grammes est injectée, à la pompe hydraulique, dans le jabot du canard, à l'aide d'un embuc (tube de métal) d'environ 20 cm.
Le choc pour les canards est immense, et très vite, ils tombent malade, jusqu'à souffrir de stress respiratoire dû à la place que prend leur foie et qui comprime leurs poumons. Ils souffrent d'autre part d'une soif intense.
Les doses injectées sont augmentées petit à petit, alors que les canards souffrent d'une maladie du foie appelée "stéatose hépatique", sorte de cirrhose. Leur foie est donc malade.

L'abattage

Au bout de deux semaines de gavage, les canards sont envoyés à l'abattoir. Ce sera pour eux la fin du calvaire. Ils avaient trois mois.
Le processus normal consiste à les étourdir par électrocution, les suspendre ensuite par les pattes et leur trancher la gorge pour qu'ils se vident de leur sang. On sait que les abattoirs ne respectent jamais à 100% ce processus, et nombre d'oiseaux sont encore conscients au moment d'être saignés.

Nous ne parlons ici que des canards, qui sont l'immense majorité des oiseaux  concernés, les oies ne représentant qu'un faible pourcentage. D'autre part, nous ne présentons là que la méthode de production la plus répandue (cage et pompe hydraulique).

Toutes les informations données ici proviennent du site de L214 / Stop Gavage, qui reste la référence incontournable sur la question. Nous vous recommandons vivement de visionner leurs nombreuses vidéos en caméra cachée. Elles décrivent mieux que les mots la réalité de la vie des canards.

Chemin de Fantaisie 8A    VD-1009 Pully   Suisse

©2018 by Stop Gavage Suisse. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now