Stop Gavage Suisse

Stop Gavage Suisse lance sa pétition

L’association Stop gavage Suisse lance une nouvelle pétition sur la plateforme Change.org

“Stop à l’importation de foie gras obtenu par gavage”

Notre intention est de dénoncer une pratique cruelle, contraire à la législation sur la protection des animaux, et non de stigmatiser un produit, qui d’ailleurs peut être obtenu par d’autres moyens.

En Suisse, la loi de protection animale (LPA) interdit la pratique du gavage depuis 1978. Il n’est donc pas possible d’y produire du foie gras de cette manière. Cependant, chaque année, le pays importe 300 tonnes de foie gras obtenu par gavage depuis la France (95%) et la Hongrie (5%). Cela correspond à plus de 500’000 oiseaux qui sont ainsi gavés, uniquement pour la consommation suisse.

La pétition demande au législateur suisse de prendre des mesures pour qu’il ne soit plus permis d’importer du foie gras obtenu par gavage, afin que la loi de protection animale soit pleinement respectée. Des alternatives existent pour produire du foie gras sans gaver les oiseaux. Elles reposent sur l’instinct migrateur des oies et des canards, qui se nourrissent davantage durant la période qui précède leur migration. Le foie gras produit par ces méthodes alternatives n’a rien à envier en termes gustatifs au foie gras traditionnel obtenu par gavage.

Il n’y a donc aucune raison pour continuer d’importer du foie gras obtenu par des méthodes interdites en Suisse.

Trompeuse pour le consommateur

Cette situation qui permet l’importation de produits obtenu par des méthodes interdites en Suisse est trompeuse pour le consommateur. En effet, bien que bon nombre de consommateurs de foie gras savent que celui qu’ils achètent est produit par gavage, certaines personnes pensent que le foie gras qu’ils peuvent trouver en Suisse respecte la législation en vigueur, et donc, qu’il est obtenu sans gavage. Ainsi, ils participent malgré eux à une pratique a priori non désirée et dénoncée comme immorale.

Déloyale pour les paysans suisses

En interdisant le gavage mais en permettant les importations de foie gras obtenu par ce biais, la Suisse crée une situation injuste pour ses paysans, qui voient des parts de marché leur échapper sans qu’ils aient leur chance. La seule façon éthique de remédier à cette injustice est d’interdire l’importation du foie gras obtenu par gavage. Cela créerait un nouveau marché pour du foie gras non gavé en Suisse pour lequel les paysans suisses pourraient proposer leurs produits.

Interdire un produit pour des raisons de moralité publique est compatible avec les accords du GATT

L’argument souvent avancé est qu’on ne peut pas interdire l’importation d’un produit à cause des accords de libre échange. En réalité cet argument n'est pas pertinent dans un certain nombre de cas. Les accords du GATT disposent d’un article (XX), prévoyant des exceptions au libre échange, notamment pour des raisons de moralité publique. C’est le cas pour le gavage, qui est interdit en Suisse pour des raisons éthiques depuis 1978. Il n’y a donc pas d’impossibilité à ce niveau là pour interdire l’importation de foie gras en Suisse.

Author image
A propos de Bruno Enten
Tel Aviv / Genêve
IT guy de l'association Stop Gavage Suisse